Accueil

Chroniques de Mister W : le VTT avec "assistance électrique"

J’adore le printemps ! Les jours rallongent, le fond de l’air se réchauffe et on se remet à apprécier le « dehors ».

Et surtout, grâce aux beaux jours, je peux faire du VTT de façon plus intensive. Petite aparté, en y pensant, je ne sais pas si ce sont les journées printanières qui me font apprécier le vélo, ou au contraire, le vélo qui me fait apprécier le printemps… Ou les deux ?

Bref, je règlerai mon paradoxe logico-philosophique plus tard, car j’ai envie de vous parler vélo ! Il fait beau dehors (peut-être pas chez vous), et l’urgence d’enfourcher mon « tout-terrain » est là.

…Est-ce que j’ai envie de parler VTT parce que j’ai envie d’en faire, ou c’est cette envie qui me fait parler de VTT… MISTER W, restons concentré !

Quand je peux, quand je veux (souvent), je pars faire du VTT avec assistance électrique au Pays basque ! Je sens que « l’assistance électrique » vous interpelle. Et vous avez raison, parce que c’est tout simplement GÉ-NIAL.

Suivre un parcours escarpé, admirer pleinement le paysage, le VTT dans les jambes, et découvrir de nouvelles sensations ! Car oui, monter un dénivelé à un rythme soutenu, en étant (presque) essoufflé, je vous l’affirme, c’est une nouvelle sensation.

Alors non, le VTT ne pédale pas pour vous malgré ce que disent les mauvaises langues ! Enclenchez une vitesse et vous ne sentez plus le poids du vélo. Une montée ? On augmente un peu l’assistance pour garder le rythme ! Mais mes jambes, elles pédalent toujours !

Jamais sans mon casque et mes protections, je m’élance sur des sentiers juste assez larges pour le VTT. On enchaîne sur une traversée d’un des nombreux champs de thuyas – attention les jambes ! – avant d’arriver sur une autre spécialité du coin… les cailloux ! Sans oublier les fameux pottok tout au long du chemin, qui savent vous ignorer avec grande classe !

Avaler les kilomètres, grimper (les montées peuvent être très longues, même avec l’assistance !), descendre, et sentir la fatigue gentiment monter sans pour autant ignorer le paysage. Et c’est bien ça le plus du VTT électrique, vous découvrez quelques-uns des plus sentiers du Pays basque à un rythme assez soutenu ! Tout est réuni pour pouvoir se faire plaisir, en avoir plein les yeux… et plein les pattes ! Le Pays basque, un vrai terrain de jeu…

Le ressenti est aussi particulier que fantastique : un mélange de sensations extrêmes avec cette impression réelle de pouvoir admirer le paysage en toute quiétude…

Bon, il est où mon vélo ? Je n’y tiens plus, faut que j’y aille, rien qu’un peu…

©photo : Freepik

Publié le: 
04/29/2019
Réservez en ligne
Date d'arrivée :