Accueil

Les Chroniques de Mister W - Game of Thrones (que je ne regarde pas)

Dans la famille des séries TV, je voudrais… Game of Thrones. Cette série règne et gouverne nos écrans, quels qu’ils soient, depuis maintenant plusieurs années. Mais je ne la regarde pas… et je fais donc partie d’un cercle qui se restreint de jour en jour. Plus que ça, je fais, tous les jours, l’expérience de situations que seuls ceux qui ne regardent pas Game of Thrones peuvent comprendre. Un monde parallèle, en quelque sorte.

« Tu ne regardes pas Game of Thrones ???!! »

Les séries TV sont aujourd’hui devenues un nouvel art dominant, et Game of Thrones en est l’exemple parfait. Cette série est partout, et tout le monde en parle.

Sauf moi.

Et quand cette série devient le sujet de discussion, je suis bien obligé de dire, à un moment ou à un autre : « je ne regarde pas ». Souvent, le silence qui s’ensuit annonce la couleur : je deviens l’Autre, l’observé, l’exotique.

Puis vient ensuite le fameux « Mais… pourquoi ? ». Ma réponse nonchalante ne satisfait, en général, que très peu de monde. On vous regarde comme « celui qui ne sait pas ce qu’il rate », devant alors faire face à un argumentaire bien rodé expliquant comment vous seriez vous aussi accro dès les premiers épisodes. La pression sociale.

Rien que le fait d’en parler semble rendre heureux. Le plus curieux est de voir la joie de celui – ou celle - qui essaie de vous convaincre de regarder le show. S’agit-il de vraiment me convaincre ou de prolonger le plaisir d’en parler « juste encore un peu » ? Le débat est ouvert.

Ne pas regarder Game of Thrones peut s’apparenter à être « Sam, celui qui ne boit pas », alors que tout le monde est ivre de la série.

C’est aussi devenir transparent lors d’une conversation entre fans de la série, dont la vigueur des échanges n’est pas sans rappeler celle des salons littéraires parisiens du 19ème siècle, mais en mode « série télé ». Voir cela de l’extérieur est assez fascinant, il faut bien l’admettre.

Alors oui, j’avoue pouvoir reconnaître certains personnages. Mais citer leur nom est une autre histoire. On m’a toujours dit que l’important quand on essayait de parler une langue, c’était de se faire comprendre…

… Sauf avec Game of Thrones.

Quand je dis « la blonde et ses dragons » - plutôt descriptif non ? – on me comprend parfaitement. Pourtant, le regard des gens vous donne la même impression que si vous arriviez en maillot de bain à un conférence.

Jusqu’à ce que votre interlocuteur vous reprenne avec bienveillance et dise « Danaerys » d’un ton encourageant.

Game of Thrones se finit en ce mois de mai 2019, et à l’instar de « Sam, celui qui ne boit pas », je vais enfin pouvoir rentrer chez moi pendant que les autres reprendront leurs esprits…

Publié le: 
05/15/2019
Réservez en ligne
Date d'arrivée :