Accueil

Les chroniques de Mister W - Oasis : Supersonic

Le documentaire « Oasis : Supersonic » retrace le parcours de Liam et Noel, jusqu’au « climax » de leur carrière : Knebworth en 1996.  Presque 30 ans après leur formation en 1991, Oasis est toujours sujet à controverse. Même ceux qui n’en ont rien à faire ont un avis sur eux. Supersonic explore la relation entre ces deux frères nés « dans un HLM ».

Britpop, années 90, deux frangins je t’aime moi non plus, ou quand Oasis était (est ?) le « plus grand groupe du monde ». Ce n’est pas moi qui le dis, même si j’aurais pu, mais les frères Gallagher eux-mêmes. L’humilité n’est pas la marque de fabrique du groupe, mais ce « caractère » n’est-il pas le signe distinctif des grands groupes ?

Ne tombons pas dans les généralités, mais les groupes de musique d’aujourd’hui ont perdu de leur caractère. La faute à qui ? Tous ces supports où l’information circule avant même d’avoir été établie ? Peut-être, peut-être pas… Un monde meilleur et des artistes moins tourmentés ? Surement pas. Bref…

« A Masterpiece of Rock Documentary »

Le réalisateur Mat Whitecross enchaîne les documents d’archives passionnants pour nous permettre d’explorer la relation des deux frères. Dès leur enfance dans le milieu ouvrier de Manchester, avec un père oppressif et violent, ils montrent, chacun de leur côté, un intérêt particulier pour la musique.

Sur le tard, Noel découvre que son petit frère Liam a fondé un groupe, The Rain (le « sur le tard » définit déjà leur relation). Tout en critiquant les compositions, il est impressionné par les performances de son petit frère Liam. Noel intègre le groupe et « prend le pouvoir », avec de meilleures compositions. Oasis est né, les compositions de Noel changent la donne – fonctionneraient-elles aussi bien sans Liam ? – et en l’espace de 3 petites années, le groupe devient numéro 1 dans les charts. Surtout on comprend mieux la relation amour/haine qui les unit, parfaitement définie par Liam lui-même « I am like a cat, while Liam's like a dog. I am independent, while he craves attention and begs - Play with me ! Throw me the ball ! - ».

Ou comment Liam s’est un peu fait voler la balle avec laquelle il jouait depuis le début par son grand frère Noel. Cette condition de leur relation est aussi celle qui va la détruire.

Le documentaire s’achève sans explorer l’après Knebworth, deux concerts en 1996 entrés dans la légende où plus de 250 000 personnes s’étaient déplacées. Peu importe, l’« Oasismania » battait son plein et tout ce qui pouvait arriver ensuite n’aurait pas eu la même saveur. C’est d’ailleurs ainsi que se termine Supersonic : Noel Gallagher affirmant en voix off « Nous étions les meilleurs et personne ne connaîtra le même succès qu’Oasis ». Le plus grand groupe du monde donc.

Mister W

Publié le: 
07/29/2019
Réservez en ligne
Date d'arrivée :