Accueil

Les Chroniques de Mister W - Que faire des cons ?

Ils sont partout

Ça peut être votre voisin, votre patron, votre enfant, votre partenaire… On les perce à jour parfois au premier abord, ou bien on ne le découvre que tard, trop tard.

« Mais de quoi parle-t-il ? » vous demandez-vous. Les extraterrestres ? Non. L’existence de ces derniers n’est traitée qu’en termes de probabilité. Ce qui n’est pas le cas ici, puisque c’est une certitude : ils existent. Je veux bien sûr parler des cons. Tout le monde en a rencontré un. Juste un seul pour les chanceux, plusieurs pour le commun des mortels.

Et il y en a qui sont très cons.

A l’image d’Obélix tombé dans la marmite de potion quand il était petit, certains peuvent être cons dès le plus jeune âge. Une image terrible. « Le jour où la connerie est tombée du ciel, rares sont ceux qui avaient un parapluie », parait-il. Un fléau, un fardeau. Car oui, vous êtes aussi le con de quelqu’un. Une image terrible, encore.

Mais alors, la connerie est-elle subjective ?

Une chose est sûre, les cons, eux, ne sont pas subjectifs. Certains le font même exprès. « Tu me prends pour un con ? - Possible »

On peut être touché par la connerie comme on peut l’être par la grâce. Remarquez, les deux cas ne sont pas incompatibles. Et ils ont d’ailleurs en commun un certain paradoxe : on ne réalise pas toujours qu’on l’est, et pourtant, on en est fière. Avez-vous déjà vu un con souhaiter ne plus l’être ? Et là, pas de grâce possible. « Le temps ne fait rien à l'affaire, quand on est con, on est con » chantait Brassens.

Mais alors que faire ?

Suis-je un con ? Probablement. Le philosophe Maxime Rovere indique que lorsqu’on juge un con, on se met soi-même dans une position de con...

Dur. « Circulez y’a plus rien à voir, allez hop ! » pour reprendre Coluche. Mais non, rasseyez-vous. C’est pas fini. Maxime Rovère explique dans son livre, Que faire des cons? Pour ne pas en rester un soi-même, justement comment « faire avec ». Sinon, vous pouvez toujours les ignorer, ou les oublier. Quant au fait de ne plus en croiser au quotidien, je vous le dis très clairement, c’est impossible.

On peut déjà commencer par ne plus traiter les cons de cons : souvent, « il vaut mieux se taire et passer pour un con plutôt que de parler et de ne laisser aucun doute sur le sujet » dixit notre cher Pierre Desproges… Donc je me tais.

Publié le: 
03/18/2019
Réservez en ligne
Date d'arrivée :