Accueil

Rocher de la Vierge : une icône de Biarritz

Il était une fois le Rocher de la Vierge… Indissociable de l’image de Biarritz, ce rocher est devenu un incontournable d’une balade à Biarritz. Si vous êtes déjà venu à Biarritz, vous l’avez probablement vu, mais connaissez-vous l’histoire derrière ce monument biarrot ?

La légende du Rocher de la Vierge

Ce Rocher tire son nom de la statue de la Vierge installée au sommet en 1865.  Dès lors, il sera appelé le « Rocher de la Vierge ». Cette statue se veut être un monument commémoratif au naufrage d’un baleinier.

Autrefois, Biarritz était connu pour la chasse à la baleine, une pêche très active au 19e siècle sur toute la côte Basque. Selon la légende, des baleiniers furent pris dans une terrible tempête. Soudain, une lumière divine aveuglante apparut pour les guider. Les rescapés, arrivés sains et saufs au port, érigèrent alors ce monument en remerciement.

Une presqu’île et une passerelle

Au 15e siècle, ce rocher était une presqu’île surnommé le rocher de « Cucurlon », terme provenant du gascon pour hauteur ou point culminant. Sous l’impulsion de Napoléon III, une passerelle en bois est construite en 1863, permettant de relier le rocher à la côte, et la roche est percée. En 1887, une passerelle métallique est érigée pour remplacer celle en bois devenue alors vétuste face à l’assaut des vagues.

La meilleure vue de Biarritz ?

Ce rocher en forme de coque de navire est aujourd’hui un endroit emblématique de Biarritz. Depuis cet endroit, la vue est imprenable et permet d’admirer, au nord, le phare de Biarritz, et les plages des Landes, et au sud, les montagnes et le littoral s’étendant jusqu’à l’Espagne…

Admirez aussi les vagues qui s’écrasent contre les rochers et la passerelle, lorsque l’Océan est houleux est saisissante. Attention cependant, lors des épisodes de mer forte, l’endroit est dangereux et l’accès interdit.

L'accès au site est gratuit est ouvert toute l'année.

Publié le: 
05/08/2019
Réservez en ligne
Date d'arrivée :